English

Libération provisoire du journaliste Ghys Fortuné Dombé Bemba après 18 mois de détention provisoire

Expression

Le 13 septembre 2018, le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), le régulateur national des médias, a suspendu pendant un mois la publication du bimensuel Le Troubadour. Le journal est accusé « d'utilisation de moyens déloyaux pour obtenir des informations ou des documents et de récidive dans l'inobservation des normes éthiques et déontologiques. » Les accusations portent sur l'article Clément Mouamba préside un Conseil de cabinet contre...les antivaleurs voulues par le chef de l'État publié le 11 septembre.

Le 2 juillet 2018, la Chambre correctionnelle de la Cour d'appel de Brazzaville a ordonné la libération provisoire du journaliste Ghys Fortuné Dombé Bemba, directeur du journal indépendant Talassa, après avoir passé 18 mois en détention provisoire. Comme signalé précédemment sur le Monitor, Fortuné Dombé Bemba avait été arrêté arbitrairement le 11 janvier 2017 pour « complicité pour attenter contre la sécurité de l'État » en raison de la publication d'un article sur de hauts responsables de l'armée comprenant des commentaires du pasteur Ntumi, ancien chef rebelle (également connu comme Frédéric Bintsamou) recherché par les autorités pour des actes terroristes . Le 12 janvier 2017 le journal indépendant Talassa a fait l'objet d'une « interdiction permanente ».

Tags: censorship